Salon FRATOMEO : une nouvelle référence !

Première région énergétique de France par l’activité économique et l’emploi, la Normandie, et notamment le Cotentin, sont parmis les territoires pionniers pour le développement de toutes les énergies. L'énergie de demain se fabrique aujourd'hui. Tous les acteurs de la profession se mobilisent et redessinent la carte des investissements énergétiques. Les mouvements de ce secteur sont rapides, anticipons-les !

Le salon FRATOMEO se déroulera les 15 et 16 mai 2019 à la Cité de la Mer de Cherbourg-en-Cotentin. Il a pour but de présenter et de positionner, tous les professionnels travaillant de près ou de loin, pour les industriels et producteurs d'énergies actuelles et nouvelles ainsi que pour l'industrie navale de défense.

Atout majeur des énergies, le Cotentin bénéficie d'une situation géographique incontournable pour l'organisation d'un tel événement. La présence à proximité du site de recyclage des combustibles usés de la Hague, du Centre de stockage de la Manche et des centrales nucléaires de Flamanville, Paluel et Penly, ainsi que d'éoliennes offshore et d'hydroliennes impose sur ce territoire, la tenue d'un tel événement.

Dans une société en pleine évolution et face aux enjeux liés notament au développement durable, FRATOMEO se positionne également comme un espace de travail et de recherche entre professionnels de l’équipement, de l’ingénierie, de la prestation de service, de la maintenance, de la distribution et de la logistique.

PETIT PRÉCIS UTILE SUR L'ÉNERGIE NUCLÉAIRE HEXAGONALE ET MONDIALE
La filière nucléaire française rassemble 2 500 entreprises employant en 2015 près de 220 000 salariés (emplois directs et indirects) particulièrement qualifiés et génère un chiffre d’affaires de 50 Md€ dont 14 Md€ de valeur ajoutée.
En regardant de plus près votre dernière facture d'électricité, vous constaterez que près de 80% de l'énergie produite en France l'est par l'un des 58 réacteurs présents dans les 19 centrales nucléaires en exploitation. La France compte aussi 12 réacteurs arrêtés définitivement et en cours de démantèlement.
La première centrale nucléaire a été mise en service en 1954, elle a fermé en 2002. 403 réacteurs sont en fonctionnement à des fins de production électrique civile dans les 31 pays qui en sont officiellement équipés. 10 nouveaux réacteurs nucléaires ont été mis en service en 2016, 2 autres ont démarré en 2017. Au mitant de l'année 2017, 53 réacteurs étaient en cours de construction à travers le monde. La première centrale nucléaire flottante au monde a pris la mer en Russie en 2018.

FRATOMEO, un salon professionnel clair et précis

Pendant deux jours pleins, ce salon professionnel propose à travers ses exposants, des savoir-faire fiables, de qualité, nécessaire aux besoins récurrents des décideurs des énergies et du naval. Les responsables opérationnels rencontrent des problèmes, FRATOMEO leur propose des solutions.
Le panel des exposants est riche, spécialisé et multiple. Il va de sociétés d’ingénierie, aux équipementiers et prestataires de services ainsi qu'à la maintenance, au démantèlement et à la radioprotection, en passant par le matériel de laboratoire, ou encore, le conditionnement spécifique jusqu'à la logistique.
Deux jours de rencontres et d'échanges pour vous permettre de vous démarquer auprès de vos partenaires et clients. FRATOMEO est l'événement professionnel idéal pour communiquer auprès des intervenants du cycle énergétique.

Zoom sur le nucléaire normand

La Normandie, une région fortement dotée en sites de production nucléaire

Paluel, 4 réacteurs de 1300 MW employant 1200 personnes ;
Penly, 2 réacteurs de 1300 MW employant 1000 personnes ;
Flamanville, 2 réacteurs de 1300 MW employant plus de 800 personnes ;
Construction de EPR-Flamanville 3, un EPR doté d'un réacteur de 1650 MW, employant 3000 personnes sur le chantier.

Le site de retraitement de la Hague est un centre de traitement du combustible usé dans lequel on traite une partie du combustible utilisé dans certains des réacteurs nucléaires. Les unités de production du site (UP2, UP3 et UP2-800) ont une capacité de traitement de1.600 tonnes de combustible usagé par an. Le site est certifié ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001.

Focus sur leS EMR normandes

La Normandie, un territoire propice pour toutes les énergies

Les six projets de parcs éolien offshore en France, dont ceux de Courseulles-sur-Mer (Calvados), Fécamp (Seine-Maritime) et du Tréport (Seine-Maritime) viennent d'être validés (juin 2018). Cet un investissement de 25 milliards d'euros nous projette vers l'avenir avec une centaine d’emplois à la clé. Ces parcs éoliens seront construits par EDF et Engie. la globalité de ces fermes offshore dégageront la puissance de deux réacteurs nucléaires.

Le projet Normandie Hydro, implanté dans le Raz Blanchard, au large du Cotentin, a été désigné lauréat en décembre 2014. Les enquêtes publiques pour les demandes d’autorisations administratives environnementales et d’occupation du domaine public maritime ont eu lieu à l’été 2016 pour permettre l’utilisation de l’énergie tirée, au large du Cap de la Hague en Normandie, du Raz Blanchard, l’un des courants de marée les plus puissants d’Europe. Plusieurs prototypes de fermes pilotes hydroliennes sont actuellement en cours de développement et de test en France métropolitaine et les premières fermes pilotes pourraient être mises en service prochainement. La France, qui dispose des courants parmi les plus forts du monde, dispose d’un potentiel maximum évalué entre 2 et 3 gigawatts, essentiellement au large du Cotentin.


Navalissime !

En Cotentin, de grands groupes très actifs dominent ce marché économique

L'industrie navale et notamment de défense est très présente dans le Cotentin. La construction navale, processus par lequel un bateau, un navire ou un sous-marin est fabriqué et assemblé, emploie près de 15 000 personnes sur le territoire. La construction navale est souvent considérée comme représentative de la capacité industrielle d'un pays, d'autant que l'expérience militaire navale joue encore un rôle important dans la puissance d'un pays.

La présence de grands groupes dans la région augmente considérablement la facilité du développement économique français. Vu les taux de croissance de cette activité et les marchés exponentiels, tant à l'export que nationaux, la Normandie et plus particulièrement, Cherbourg-en-Cotentin, ont actuellement et demain de solides atouts économiques à faire valoir et prévaloir.


L'industrie portuaire normande

Une référence nationale et internationale

Le marché économique de l'industrie portuaire normande est l'un des marché économique des plus dynamique de cette région bordée de littoral. L'addition de toutes ses zones industrialo-portuaire (espace littoral associant des fonctions industrielles et portuaires) fait de la région Normandie, un territoire d’importance nationale et internationale pour cette filière.

Les zones industrialo-portuaires normandes ne se cantonnent pas qu'à l'utilisation de la logistique, elles utilisent aussi de multiples équipements, de produits et de services. En France, ces zones sont liées à l'activité et à la croissance des exportations et des importations. Au vu du développement du trafic maritime mondial ainsi que de l'expérience et du savoir-faire des entreprises françaises dans ce domaine, la Normandie a devant elle d'immenses perspectives économiques.